12 mai 2007

Ma maison

Séquence nostalgie. Je dis "ma maison" mais j'utilise le possessif dans un sens purement sentimental, marquant mon attachement à cette demeure à la simple origine. Dans les faits, elle est bien sûr la propriété exclusive de mes parents qui s'en sont si bien occupé. De métairie délabrée, elle est devenue une maison de style suscitant l'admiration. Mes parents préférant le lustre extérieur, s'attaquèrent en premier, non sans avoir rendu les lieux habitables, à la façade! Nous fûmes donc sans moquette ni papier au mur jusqu'au moins mes 10 ans, ce qui me permît d'autant plus d'apprécier par la suite les joies du confort.

Sentiment d'attachement, oui, car elle m'a vu grandir, alors qu'elle même embellissait, au gré des rénovations et aménagements. Attenant au jardin, une petite vigne, de par les aléas des décisions administratives située du mauvais côté de l'appellation Fronsac, m'a nourri de raisin pas mûr et nous a garanti une quasi-autarcie éthylique durant des années. Rien ni personne n'échappant aux changements, elle a récemment tiré sa réverence et cédé la place à la construction immobilière.

IMG_1472IMG_1482IMG_1474IMG_1499IMG_1492IMG_1496IMG_1478IMG_1522IMG_1477

Posté par micheldavy à 02:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ma maison

Nouveau commentaire